Stratégie de croissance

La croissance organique

FUTUREN privilégie la France et le Maroc comme principaux axes de développement organique. L'objectif de FUTUREN est de doubler à court terme sa capacité installée pour compte propre, en France et au Maroc.

En France, FUTUREN dispose d’un large portefeuille de projets en cours de développement. Au sein de ce portefeuille, 3 projets sont en phase avancée, c’est-à-dire qu’ils disposent de toutes les autorisations nécessaires à leur construction et à leur exploitation, pour un total de 68 MW. Ces projets sont répartis sur le territoire français.

Au Maroc, FUTUREN développe un projet de 300 MW, en partenariat avec l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable marocain. Il s’agit d’un développement structurant majeur pour le Groupe. Ce projet sera développé en deux phases : 

  • La première phase de « repowering » comprendra le remplacement des turbines actuellement exploitées sur le site de Tanger, par des turbines de nouvelles génération, portant la capacité installée de ce site de 50 à 100 MW ;
  • La seconde phase visera l’extension de ce site sur des terrains adjacents afin d’installer 200 MW additionnels.

Le Groupe poursuit actuellement l’avancement de la première phase.

Une stratégie de co-investissement

Afin de poursuivre son développement organique en mettant en service de nouveaux parcs éoliens à un rythme soutenu, FUTUREN met en œuvre une stratégie de co-investissement.

En 2011, le Groupe a créé son véhicule d’investissement, Theolia Utilities Investment Company, en partenariat avec deux acteurs européens significatifs du secteur de l’énergie, IWB en Suisse et Badenova en Allemagne. FUTUREN détient 40 % du véhicule, et chacun des deux autres partenaires en détient 30 %.

Pour limiter les fonds propres immobilisés dans ses projets éoliens et ainsi optimiser sa position de trésorerie, FUTUREN cède certains projets de son portefeuille au véhicule d’investissement. Les partenaires apportent ainsi 60 % des fonds propres du projet et FUTUREN reste l’opérateur du projet, en réalisant la construction et l’exploitation du parc, comme pour ses projets détenus à 100 %.

FUTUREN a déjà cédé 68 MW à son véhicule d’investissement, tous en exploitation aujourd'hui.

Cette stratégie de co-investissement est particulièrement adaptée à la situation du Groupe d’acteur indépendant du secteur de l’énergie. FUTUREN peut ainsi poursuivre son développement avec un apport en fonds propres réduit.